RÉFUGIÉS CLIMATIQUES


KIVALINA, DISPARITION D'UNE ÎLE


En conséquence directe du réchauffement climatique, la petite île de Kivalina, en Alaska, pourrait disparaître prochainement, condamnant ses quelques 450 habitants à être les premiers réfugiés climatiques du continent américain.


©FlickR/Shorezone


Les Iñupiats, branche des Inuits, vivent dans ce village au nord du détroit de Béring. Sur trois îles de la communauté il n'en reste plus qu'une seule. Le climat se réchauffe. De moins en moins protégée par sa barrière de glace, l’île s'érode et est régulièrement balayée par les tempêtes. Les services de l'état construisent donc un pont et une route en vue d'une évacuation..

La communauté va être délocalisée au plus tard en 2025 à 10 km à l'intérieur des terres. C'est un déchirement pour un peuple habitué à vivre près de la mer. En 2020, les habitants ont déposé une plainte auprès des Nations-Unies contre le Gouvernement fédéral américain qui n'a pas su protéger leur environnement. Le sort de Kivalina est scellé et il va bientôt falloir partir.





35 vues