LE CRIQUET, un fléau africain

Mis à jour : févr. 16

UN COMBAT QUI SEMBLE PERDU D'AVANCE

Depuis la fin de l’année 2019, la Corne d’Afrique est le terrain d’invasion d’une armée de criquets pèlerins. Les agriculteurs sont désarmés face à cet ennemi. Ils allument des feux et essayent, sans grand succès, de faire du bruit avec des bouteilles en plastique pour faire fuir les insectes.

Après avoir atteint la Somalie et l’Ethiopie, les insectes ont jeté leur dévolu sur le Kenya. Leur impact est tel qu’ils mettent en danger la sécurité alimentaire du pays. Ils causent des dégâts considérables à la végétation. En plus de la sécheresse, ils risquent de provoquer une famine importante. En effet, ces criquets sont d’une taille inhabituelle et d’un appétit vorace. Selon l’ONU, la quantité consommée en une journée par une telle nuée est équivalente à celle de plus de trente mille personnes. Ils diminuent considérablement la ration alimentaire consommée par les animaux.


Les autorités semblent confiantes et emploient les grands moyens pour tenter de combattre

ces envahisseurs. Ils utilisent des bombardiers pour répandre des quantités importantes de pesticides. Les Nations unies de l’alimentation et de l’agriculture paraissent moins sûres et tentent de réunir un budget significatif pour résoudre ce problème. Si l’insecticide employé parvient à éradiquer les sujets adultes, le Kenya n’en aura pas fini. Il faudra ensuite s’attaquer aux larves pondues, avant qu’elles ne continuent leur cycle naturel en donnant naissance à de nouveaux adultes qui recommenceront alors leur cycle destructeur. L’invasion de criquets a déjà détruit environ 70 000 hectares de terres agricoles en Ethiopie et en Somalie. Elle pourrait désormais s'étendre au Soudan du Sud et à l'Ouganda.


Peut-être que le moment est venu de transformer ce fléau inéluctable en manne de la nature. La consommation des protéines issues des insectes permettrait de diminuer l’utilisation des protéines de luxe que l'élevage met tant de temps et d'énergie à produire. Ce serait une solution simple et durable qui permettrait d'exploiter ce fléau.

Retrouvez le Magazine Regard Peuples et Nature



0 vue

ASSOCIATION

Association à but non lucratif loi 1901

REGARD PEUPLES ET NATURE 

  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
#regardpeuplesetnature 

©2019 by Regard Peuples et Nature - Site créé par Marie-Ange Portal -  CGV - Mentions légales